30/01/2013

Mangeons équilibré et réduisons notre empreinte écologique

Mangeons équilibré et réduisons notre empreinte écologique

 

Nous pouvons réduire notre empreinte alimentaire, qui pèse pour plus du tiers de notre empreinte écologique, par des gestes et des choix simples.

De la même façon que les objets que nous achetons, nos aliments ont un impact sur notre environnement. Eux aussi proviennent d’une planète aux ressources limitées. Ainsi, pour tenir compte des capacités de production et d’absorption de la planète, tout en permettant à l’ensemble de l’humanité de se nourrir convenablement, les habitants des pays les plus riches devraient diviser par deux leur empreinte alimentaire. Nous produisons déjà assez de nourriture pour nourrir les 9 à 10 milliards d’êtres humains attendus en 2050. Mais cela demande de changer quelques habitudes.

Consommer durable, c’est choisir des aliments qui nécessitent peu de ressources, eau, matières premières, énergie (pour la production ou le transport)… et génèrent peu de déchets. Il convient d’abord de manger moins de protéines animales, notamment moins de viande issue de l’élevage intensif pour privilégier de la viande de meilleure qualité (animaux issus du bio, label rouge, bovins élevés à l’herbe…) Et remplaçons régulièrement la viande par des associations de céréales ou de légumineuses, excellentes sources de protéines alternatives.

Veiller à ne pas surexploiter les ressources naturelles implique par ailleurs de lutter avec détermination contre le gaspillage alimentaire qui atteint en nos contrées des proportions aberrantes. Achetons nos aliments selon nos besoins réels et méfions-nous des fausses promotions qui incitent à surconsommer. Retrouvons aussi le plaisir d’accommoder les restes.

Et enfin, geste de bon sens, privilégions des produits locaux et de saison, bio autant que possible. Et donc renonçons aux fraises importées par avion ou aux tomates cultivées sous serre chauffée. Optons toujours pour les produits le moins transformé possible. Rien ne vaut le frais ! Et préférons les circuits courts de distribution en faisant nos courses au marché ou en rejoignant une AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne).

 

img1.jpg

 

11:49 Écrit par The Wolf dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.