09/08/2012

Jodoigne : troisième saisie chez le marchand récidiviste

Jodoigne :

troisième saisie chez le marchand récidiviste

 

Ce jeudi 26 juillet 2012, les délégués d’Animaux en Péril, accompagnés des services de Police, se rendent pour la troisième fois en moins d’un mois chez un marchand d’animaux dans la région de Jodoigne.

 

Un maquignon récidiviste

 

La justice belge a déjà condamné le marchand pour actes de maltraitance animale et lui a formellement interdit de détenir des animaux, en accord avec l’article 40 de la loi d’août 1986 sur la protection animale. Malgré cette interdiction, l’homme détenait de nombreux animaux de ferme : équidés, bovins et divers animaux de basse-cour. Lors des deux premières saisies, plusieurs dizaines de volatiles et deux chevaux étaient pris en charge par notre association.

 

Trois juments négligées

 

Ce jeudi, trois juments, dont deux chevaux de trait, sont accueillies au refuge de Meslin-l’Évêque. Leur apparence témoigne du manque de soins et d’attention dont sont victimes les animaux. Leurs pieds, en très mauvais état, ne sont pas entretenus : les sabots sont trop longs et fissurés. La jument alezane est parsemée de cicatrices plus ou moins anciennes. Une de ses jambes révèle une blessure encore ouverte, qui n’a visiblement pas été soignée.

 

Ni eau ni nourriture

 

Dans la prairie, les délégués d’Animaux en Péril découvrent du foin et du pain emballés dans des sacs en plastique. Les chevaux, incapables de libérer les aliments, ne peuvent s’en nourrir. Mise à part une marre boueuse dont l’eau souillée est imbuvable, aucune autre source d’eau n’est disponible. Un ravin abrupt et dangereux empêche tout accès à la rivière en contrebas.

 

Intervention difficile

 

Malgré leur savoir-faire, les délégués de l’association ont éprouvé quelques difficultés à capturer les animaux en vue de leur évacuation. Très peureux, livrés à eux-mêmes, les chevaux sont peu habitués à fréquenter l’homme et ignorent tout du contact humain. Grâce à leur patience et leurs connaissances approfondies du comportement des équidés, nos délégués sont néanmoins parvenus à conduire les bêtes dans l’espace confiné du van.

 

Collaboration exemplaire des autorités

 

Le 26 juillet, ce sont donc trois chevaux de plus qui ont été évacués avec les efforts conjoints du service Bien-être Animal du SPF, de la Police et de l’A.F.S.C.A. L’excellente collaboration des autorités concernées a permis une réaction rapide et exemplaire face à la situation, ainsi que des résultats extrêmement positifs. Elle constitue un atout indéniable pour la protection animale. De nombreux animaux appartenant au maquignon ont déjà été saisis et tout porte à croire que l’intervention de ce jeudi ne clôture pas l’affaire, mais sera suivie d’autres afin d’empêcher le propriétaire de nuire à nouveau.

 

Les dossiers de chaque animal saisi se trouvent à présent entre les mains du SPF Santé Publique et notre association attend l’annonce de leur saisie définitive avant de pouvoir les proposer à l’adoption ou au parrainage.

 

saisie-jodoigne-02-001.jpg

saisie-jodoigne-02-004.jpg

saisie-jodoigne-02-007.jpg

 

11:16 Écrit par The Wolf dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.