31/05/2012

PCB EN BAIE DE SEINE

PCB EN BAIE DE SEINE,

C’EST AU TOUR DE LA SARDINE DE NAGER EN EAUX TROUBLES

 

Le 8 février 2010, le préfet de la région Haute-Normandie vient d’interdire la pêche à la sardine en baie de seine entre Dieppe (Seine Maritime) et Barfleur (Manche). Après les poissons d’eau douce, c’est une espèce marine pélagique* qui est concernée par la contamination aux PCB. Pourtant, l’action des pouvoirs publics semble au point mort.

Le 17 décembre 2008, lors du dernier comité de pilotage national de suivi des pollutions nationales aux PCB, le WWF-France et les pêcheurs professionnels en eau douce avaient tiré la sonnette d’alarme sur la contamination de l’estuaire et de la baie de seine par les polychlorobyphéniles (PCB) en s’appuyant sur un rapport de l’IFREMER sur les contaminants chimiques dans les écosystèmes littoraux de la Manche Ouest-Manche.

Les pêcheurs en mer sont les nouvelles victimes de la pollution au PCB

15 mois plus tard, les pêcheurs en mer sont à leur tour touchés par une pollution dont ils ne sont pas la cause et qui était pourtant prévisible. Cette nouvelle interdiction ne fait que ramener en pleine lumière un problème de santé majeur. En effet, depuis deux ans, la pollution aux PCB est devenue un drame récurrent qui touche de plus en plus de professionnels de la pêche et de l’agriculture. Pourtant, aucune avancée significative n’a été enregistrée sur ce dossier de la part des services de l’Etat. C’est pourtant la santé de l’ensemble de nos concitoyens et l’emploi de plusieurs milliers de personnes qui sont impactés.

Le WWF appelle à un grand plan de dépollution à l’échelle nationale

Le WWF souhaite qu’une action à la hauteur de ce problème de santé publique d’une extrême gravité soit menée dans les meilleurs délais. Serge Orru, Directeur général du WWF-France s’insurge : « nous avions affirmé il y a deux ans et demi que la pollution du Rhône aux PCB était une affaire très préoccupante. Les derniers développements ne font qu’aller hélas dans notre sens. Il est urgent d’agir. La pollution aux PCB ne doit pas être une fatalité mais l’occasion de créer de l’innovation et de la recherche pour faire de la France un leader dans le domaine de l’éradication des pollutions industrielles et de la restauration des milieux naturels. Le WWF appelle les pouvoirs publics à réunir dans les délais les plus brefs les acteurs industriels, institutionnels et associatifs pour envisager ensemble un grand plan de dépollution nationale ».

La dépollution des PCB peut devenir un important gisement d’emplois directs et indirects, pourquoi s’en priver ?

* vivant en pleine mer hors fonds marins.

 

pcb-en-baie-de-seine-c-est-au-tour-de-la-sardine-de-nager-en-eaux-troubles_medium.jpg

 

11:00 Écrit par The Wolf dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.