05/05/2012

Menace sur le renard polaire

Le climat menace le renard polaire

 

L’Arctique est un habitat gigantesque qui abrite une faune et une flore sans pareil. C’est aussi la patrie du renard polaire. Les changements climatiques, qui font augmenter les températures dans le Grand Nord, mettent en danger une biodiversité arctique unique.
Paré d’un pelage particulièrement épais, le renard arctique est équipé pour une vie dans la glace et la neige. Deux fois par an, la mue lui donne une nouvelle livrée: blanc comme la neige en hiver, il s’y trouve magnifiquement camouflé. En été, son pelage passe au gris-brun pour se fondre dans le paysage.

La couche de glace s’amincit :

Les changements climatiques sont particulièrement marqués dans l’Arctique. Les hivers sont plus chauds et le printemps s’annonce de plus en plus tôt. Au cours des dernières décennies, l’Arctique s’est réchauffé deux fois plus vite que le reste du monde. En été, la banquise n’a plus que la moitié de l’épaisseur qu’on lui mesurait il y a 20 ans. L’habitat du renard polaire s’en trouve bouleversé. Par ailleurs, avec les changements climatiques le renard roux remonte de plus en plus vers le Nord. Non seulement plus grand et plus fort que son cousin de l’Arctique, celui-ci le concurrence au niveau de la nourriture et le chasse.

Par ailleurs, quand la nourriture se fait rare en hiver, les renards suivent les ours polaires afin de profiter de quelques restes de proies. Cependant, les ours ne chassent le phoque qu’en hiver sur la banquise et vivent de leurs réserves de graisse en été. Si la glace fond plus tôt, la période de chasse s’en trouve raccourcie. Et la nourriture vient à manquer pour le renard polaire.

Pour le WWF, la protection du climat est prioritaire.

 

scr_202639_48389.jpg

scr_229524_48411.jpg

 

18:08 Écrit par The Wolf dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.